ARCHIVES

Après 10 ans d'existence, tout autant de productions et de nombreuses collaborations, il a été décidé d'un commun accord par les cofondateurs de la Cie Incidents Mémorables, ses objectifs initiaux étant atteints, de sa dissolution en début d'année 2009.
Georges Gagneré poursuit dorénavant son travail au sein d'une nouvelle structure dont il a participé à la création en 2008, didascalie.net (siège situé à Mulhouse), en collaboration avec des artistes et des techniciens, tandis que Franck Laroze continue de développer la structure Evidenz.



La Cie Incidents Mémorables a été fondée en 1999 par le metteur en scène Georges Gagneré et l’auteur Franck Laroze.

Dès l’an 2000, la Cie s’est orientée vers l’exploration de la fusion des médias et l’utilisation des nouvelles technologies au service de l’écriture scénique. Elle a ainsi exploré de nouvelles formes d’écritures contemporaines et construit des passerelles avec les arts numériques en inventant des environnements scéniques modifiables en temps réel.

Si l’utilisation des nouvelles technologies a été présentée comme une nécessité en réponse à des besoins d’écritures, elle n’en a pas moins apporté de nouvelles problématiques en terme de moyens techniques mais aussi en terme de diffusion et de transmission de ces nouvelles formes et connaissances auprès des professionnels et du grand public.

A cet effet, en 2004, la Cie Incidents Mémorables a mis en place un studio de travail doté d’une régie audiovisuelle numérique temps réel à Aubervilliers, permettant des ateliers de production et de formation, des rencontres professionnelles, ainsi que des résidences d’artistes, techniciens et chercheurs.

La Cie Incidents Mémorables a collaboré avec des théâtres (TNS), des centres de recherches (LIMSI-CNRS, l’Université Paris VIII, etc.) des centres de formations initiales et continues (ISTS, le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, l’ENSATT) et a tissé des partenariats avec des entreprises privées développant des logiciels.

Ces multiples collaborations ont permis d'initier le projet de recherche Virage soutenu par l'Agence Nationale de la Recherche, et conduit entre autres par didascalie.net.